Le SNASUB FSU engagé avec et pour les personnels

-Avant projet de loi 4D : non au « pouvoir d’instruction » imposé aux adjoint·e·s gestionnaires 

  • A consulter ci dessous , la lettre envoyée au 1er Ministre

PDF iconcourrier_1er_ministre_article_32_loi_4d.pdf

  •  faire adopter par le Conseil d'Administration de votre EPLE la motion suivante :
 

"Le CA de [NOM établissement], réuni le [date], estime que l’expérimentation prévue par l’article 32 du projet de loi "4D" visant à introduire un pouvoir d’instruction des collectivités territoriales de rattachement sur les adjoint-es-gestionnaires des EPLE est de nature à dégrader les conditions de travail de ces personnels, le bon exercice de leurs missions ainsi que le bon fonctionnement des équipes de direction et des établissements. Notre CA demande donc que ce projet d’article 32 soit abandonné !"

Merci de communiquer les motions adoptées au SNASUB-FSU de votre académie et/ou à sg@snasub.fr 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Lire notre communiqué sur le sujet, préparé par nos représentants nationaux: PDF iconloi-4d-ostic.pdf

Pour plus d'informations, voir la page secteurs- EPLE de notre site.

 

-Suppression des derniers services de restauration autonomes dans les collèges parisiens:

consulter notre communiqué dans la rubrique secteurs-EPLE de notre site

 

-Requalification des postes et revalorisation de la filière administrative: 

Le Snasub fsu déterrminé! Consultez ici notre dossier sur le sujet et le calendrier ministeriel annoncé.

 

-Situation des personnels administratifs de l'Académie :  nos communiqués 

Travailler au Rectorat de Paris devient de plus en plus difficile

PDF icontravailler_au_rectorat_de_paris_devient_de_plus_en_plus_difficile.pdf

 

 Notre communiqué de fevrier 2021:

Le SNASUB constate que rien n’est fait pour améliorer la situation
des personnels administratifs et de laboratoire à Paris malgré de
multiples audiences et interventions auprès de la Direction de
l’Académie de Paris et la volonté du Recteur d’affirmer l’exemplarité de
notre académie à tous niveaux :
-  Aucune création de poste n’est envisagée pour 2021 malgré la
surcharge croissante de travail en service ou en Eple
- Aucune amélioration du régime indemnitaire n’est inscrite à l’ordre
du jour depuis 2015. Celui-ci toujours faible et opaque n’est
toujours pas harmonisé avec les académies de Créteil et
Versailles
- Aucun bilan sur l’attribution de la prime Covid n’a été publié

-  Aucune mesure sociale pour l’attribution de logement aux
personnels nouvellement nommés n’a été édicté contrairement
aux autres ministères
- Aucune transparence pour de nombreux actes de gestion RH
(mobilité, avancement…) avec la loi fonction publique et la
disparition des CAPA
- Aucun cadrage réglementaire clair n’a accompagné la création
des « fondés de pouvoirs » dans les agences comptables
- Aucune RH de proximité n’a été mise en place malgré de multiples
annonces
- Aucun suivi donné aux signalements de situations difficiles
(absences non remplacées, personnels en difficulté…)
Cette absence de politique pour les personnels administratifs
et de laboratoire engendre plusieurs effets dévastateurs: 
-  Fuite des personnels titulaires dans d’autres administrations
-  Vacance de postes dans les Eple et services
-  Difficulté grandissante pour recruter des personnels contractuels
du fait des contrats trop courts
-  Climat social délétère dans les services et Eple

C’est pourquoi le SNASUB-FSU demande à la direction de
l’Académie de prendre enfin la mesure du malaise des
personnels administratifs et de laboratoire et d’acter au plus
vite des mesures pour remotiver les personnels et
d’améliorer significativement leur situation.

 

- Promotions 2021 des personnels BIATPSS des MENJS et MESRI : les collèges d'experts au point mort

  • Voir ci dessous le communiqué du groupe de travail ministeriel:

Après l'intervention de la FSU à l'occasion de deux CTMEN sur la question des collèges d'expert, un groupe de travail a été convoqué à 11h30, vendredi 16 avril dernier, dans la foulée du CTMEN de reconvocation.

Ce fut l'occasion pour la FSU de réitérer son désaccord avec la pratique administrative engagée par la DGRH et reprise dans quelques académies, et de rappeler son exigence que des groupes de travail réunissant notamment les élu-es dans les commissions paritaires

Le DGRH a indiqué que le terme "collégiale" apparaissait dans les LDG, concédant que celui-ci n'était pas défini. Il a rappelé que le service concerné avait préalablement déjà recours aux experts, côté administration, pour les CAP de promotions ITRF, et que l'idée était de reproduire l'expérience aux autres filières de corps de fonctionnaires, avant de convenir que la méthode n'était manifestement pas la bonne.

En conséquence, le DGRH a indiqué stopper immédiatement la mise sur pied de ces "collèges d'expert", qu'il allait en informer les académies.

Il a indiqué qu'un dialogue social plus approfondi serait mené à l'occasion de la révision des LDG promotions et avancement.

Par ailleurs, un GT spécifique à la filière ITRF va ếtre rapidement convoqué.

  • Ci-dessous , le 1er communiqué publié par le  SNASUB FSU après l'annonce du projet

PDF iconcommunique_college-experts.pdf

 

- Note d'information sur la reprise de l'application de la loi 2019 dite de transformation de la Fonction Publique.

Lors de la CAN du 02 juillet dernier, nos représentants nationaux ont préparé une note explicative, détaillant les conséquences de l'application de cette loi. A consulter ci dessous :

PDF iconNote loi FP 2020-07-02