Le rendez-vous raté des créations de postes à l’Education nationale? Pour les personnels BIATSS, c'est sûr...

Selon la Cour des comptes, 5 752 postes d’enseignants ouverts entre 2012 et 2016 restent à ce jour non pourvus par des titulaires.

La promesse de François Hollande de créer 54 000 postes dans l’éducation nationale ne tient qu’à un fil : celui du recours massif aux contractuels.

Si les difficultés pour recruter des personnels enseignants existent bel et bien, pourquoi ne pas avoir cherché à recruter d'autres catégories d'agents pour lesquels il existe moins de difficultés et qui participent tout autant de manière très active au bon fonctionnement du service public de l'Education nationale?

On rappellera simplement, par exemple, que la filière administrative a perdu plus de 8000 postes entre 2004 et 2012 alors que les missions n'ont cessé d'augmenter et de se complexifier...

La Repartition des moyens ETP par académie de 2013 à 2017 : PDF iconRepartition des moyens ETP par académie 2013 2017.pdf

PDF iconLe rendez-vous raté des créations de postes à l’éducation nationale.pdf

Alors que 50 000 postes doivent être ponctionnés dans la fonction publique d’État, une question agite la Rue de Grenelle : l’éducation nationale sera-t-elle sanctuarisée ? Rien n’est moins sûr : PDF iconL’éducation nationale redoute de nouvelles suppressions de postes.pdf

 

Catégorie: