Le programme du Président pour la fonction publique et les services publics : attention, danger !

Voici l’essentiel du programme d’Emmanuel Macron sur les grands thèmes de l’action publique. Les mesures figurant dans le programme du Président élu le 7 mai devraient bouleverser en profondeur la fonction publique. PDF iconLe programme du Président pour la fonction publique et les services publics.pdf

Entre modernisation, décloisonnement et individualisation, le nouveau président de la République, Emmanuel Macron, a promis dans son programme de bousculer la fonction publique. “Ce n’est pas d’un nouveau système dont nous avons besoin mais d’une fonction publique plus souple et plus ouverte qui gère mieux ses agents”, affirmait-il pendant la campagne présidentielle. Les syndicats de fonctionnaires sont sur le qui-vive !PDF iconLes chantiers qui attendent les fonctionnaires avec le Président Macron.pdf

Si la désignation des candidats du parti d’Emmanuel Macron aux élections législatives a bien donné lieu à un renouvellement, le recrutement social se révèle assez étroit, avec une forte présence des classes supérieures, selon une étude du Cevipof. Face aux profils issus du privé, les fonctionnaires restent minoritaires. Pas étonnant au vu de son programme pour la fonction publique et les services publics... PDF iconEn marche ! recrute plus de candidats dans le privé que de fonctionnaires.pdf

Il y a 70 ans, la “Réforme administrative” faisait sa première apparition dans un portefeuille ministériel. Le rôle du ministre consistait déjà alors avant tout à tailler “à la hache” dans les effectifs de fonctionnaires… Bis repetita avec MACRON? PDF icon1947, quand réforme administrative rimait avec suppressions de postes.pdf

À l’occasion du salon Vivatech, le 15 juin, le président de la République a appelé l’État à “épouser le numérique” en se constituant en plate-forme, menant une action “adaptée au XXIe siècle”, en lien étroit avec le secteur privé... Emmanuel Macron met en marche son État plate-forme... "État, c’est le plus froid de tous les monstres froids. Il ment froidement et voici le mensonge qui rampe de sa bouche : « moi l’État, je suis le peuple »" : PDF iconEmmanuel Macron met en marche son État plate.pdf

Comment mesurer la performance publique ? Avant de partir, ils ont voulu passer une dernière commande. Au printemps, le tandem de Bercy de la fin de l’ère Hollande, Michel Sapin et Christian Eckert, a chargé l’inspection générale des Finances de plancher sur la productivité de l’action publique, avec une idée en tête : peut-on élaborer des outils nouveaux, plus fins, ou une méthodologie différente capable de servir de support lors des discussions autour de l’allocation des moyens ? Si la réponse existe, elle sera livrée au nouveau gouvernement courant juillet : PDF iconComment mesurer la performance publique.pdf

Pour façonner les services publics du XXIe siècle, l’État devrait s’“ubériser”, autrement dit s’ouvrir à la multitude des usagers et entrepreneurs qui pourraient lui permettre de viser mieux et plus vite l’intérêt général. À en croire les ministres successifs en charge de la Réforme de l’État, la France serait "un modèle d’e-administration" : PDF iconUbériser les services publics pour les rendre plus efficaces.pdf

Pour les 8 organisations syndicales représentatives des fonctionnaires, la Fonction publique est, au contraire, un modèle à défendre et à préserver : "Au service des populations et de l’intérêt général, les agents publics sont des maillons indispensable pour la mise en œuvre des missions et politiques publiques essentielles pour la cohésion sociale". Le communiqué commun : ICI

Le flou demeurant sur le programme du gouvernement à destination des agents publics, le ministre de l’Action et des Comptes publics n’a pas apaisé les inquiétudes syndicales, à l’issue du premier Conseil commun de la fonction publique du quinquennat, lundi 10 juillet. Bien au contraire… PDF iconGérald Darmanin ne joue pas l’apaisement dans la fonction publique.pdf

Le ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, a demandé aux représentants syndicaux de la fonction publique de lui adresser d’ici la fin juillet leurs propositions dans l’optique de l’organisation des états généraux du service public à la rentrée. Il tente également de les assurer de son respect à l’égard du dialogue social, après un premier Conseil commun de la fonction publique un peu électrique : PDF iconLes états généraux du service public sont sur les rails.pdf

Le courrier du Ministre du 17 juillet aux représentants des organisations syndicales : ICI

La FSU a rencontré le Ministre de l’Action et des Comptes publics. Elle a redit au Ministre son profond désaccord sur les mesures annoncées par le gouvernement concernant les plus de cinq millions d’agent-es de la Fonction Publique : ICI

Elle appelle à "se préparer pour la rentrée" : ICI

 

 

Catégorie: