Nouveau gouvernement : Et la Fonction Publique ?

La FSU prend acte de la composition du nouveau gouvernement.

Elle regrette que la Fonction publique ne soit pas un ministère de plein exercice.

De plus, l'intitulé lie clairement l'action publique aux comptes publics.

Pour la FSU, "il n'est pas acceptable de traiter des missions de services publics par le seul prisme budgétaire".

Le communiqué de la FSU : ICI

Adieu la Fonction publique, bonjour l’Action publique !

La nomination du premier gouvernement d’Emmanuel Macron, opérée le 17 mai, a fait disparaître le libellé “Fonction publique”.

Une première et une petite transgression qui n’échappera à personne.

C’est le nouveau et jeune ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, qui sera chargé de ce portefeuille en même temps que du Budget.

PDF iconLa “Fonction publique” perd son ministère et se voit rapatriée à Bercy.pdf

Même pour l’ancienne ministre de la Fonction publique, de la Décentralisation et de la Réforme de l’État de François Hollande (de 2012 à 2016), Marylise LEBRANCHU, supprimer l’intitulé “Fonction publique” des portefeuilles gouvernementaux est un signal négatif adressé aux agents publics.

PDF icon“La fonction publique devient une variable d’ajustement avec ce gouvernement !”.pdf

Du coup, le nouveau ministre de l'Action et des Comptes publics s’engage à rencontrer chaque fédération de fonctionnaires la semaine prochaine pour rassurer sur ses intentions à l’égard des agents publics, “qui sont l’ossature de la République”, a-t-il assuré : PDF iconDarmanin doit déjà déminer le terrain avec les fonctionnaires.pdf

Alors que le rattachement du portefeuille de la fonction publique à Bercy fait polémique depuis la formation du gouvernement, la ministre des Outre-mer, Annick Girardin, ancienne titulaire du poste, a également conseillé au Président de mettre en débat la suppression de 120 000 postes promise pendant sa campagne : PDF iconFonction publique le débat enfle au sein du gouvernement.pdf

Une méthode de travail gouvernemental exemplaire, collégiale et efficace? La circulaire du Premier Ministre du 24 mai 2017 vise à définir l'organisation de l'action gouvernementale laquelle doit répondre à cette triple exigence : PDF iconcir_42272.pdf

Le Premier ministre, Édouard Philippe, chercherait à inciter les ministres à se mettre d’accord entre eux plutôt que de recourir à l’arbitrage de Matignon. Le texte vise aussi à mettre au centre du jeu les directeurs d’administration centrale : PDF iconComment le Premier ministre essaie de cadrer le travail gouvernemental.pdf

Devant les organisations de fonctionnaires, mardi 23 mai, le ministre de l’Action et des Comptes publics a tenté de préciser le programme d’Emmanuel Macron à destination des agents publics. Aucune revalorisation du point d’indice n’est prévue en 2017 et le jour de carence devrait bel et bien être supprimé. Le flou demeure néanmoins sur la méthode de suppression des 120 000 postes de fonctionnaires promise pendant la campagne et sur l’organisation effective d’un rendez-vous salarial cette année : PDF iconEntre Gérald Darmanin et les syndicats.pdf

“Je passerai beaucoup de temps avec les agents publics et avec leurs syndicats”, a déclaré le ministre de l’Action et des Comptes publics, à l’issue de ses échanges avec les organisations syndicales de fonctionnaires, le 30 mai. Gérald Darmanin compte aussi “trouver un moment” pour réfléchir en “interministériel” à la modernisation du service public : PDF iconGérald Darmanin promet des assises de la modernisation du service public.pdf

Et c'est parti pour un jour de carence... : ICI

Les décrets d’attribution des ministres et secrétaires d’État parus au Journal officiel du 25 mai viennent clarifier certains périmètres ministériels ne bénéficiant plus d’un portefeuille à part entière : PDF iconLa nouvelle donne des portefeuilles ministériels.pdf

Alors qu’un remaniement “technique” du gouvernement doit avoir lieu dans les prochains jours, la création d’un secrétariat d’État dédié à la Fonction publique auprès du ministre Gérald Darmanin reste très attendue : PDF iconLa Fonction publique attend son secrétariat d.pdf

Le chef de l’État n'a pas nommé, à l'occasion du remaniement du 21 juin, de secrétaire d’État à la Fonction publique pour épauler le ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin. Un tel geste était pourtant attendu par le petit milieu de la fonction publique, qui n'avait déjà pas beaucoup apprécié son rattachement à Bercy le 17 mai : PDF iconLa Fonction publique n'aura pas son secrétariat d'Etat.pdf

Les "surprises" du gouvernement Philippe II ? Mouais... De toute façon, le cap annoncé avant les élections reste le même et c'est bien cela qu'il faudra combattre si les mesures annoncées venaient à être prises... : PDF iconLes surprises du gouvernement Philippe II.pdf

Le secrétaire d’État sans attribution, une singularité de l’ère Emmanuel Macron... Pour quelqu'un qui prétend moraliser la vie politique et lutter contre le népotisme ambiant, volià une bien curieuse manière de s'y prendre... Les secrétaires d’État nommés auprès des ministres le 22 juin seront les adjoints de ces derniers et n’auront pas d’attributions spécifiques. Une singularité de la Présidence Macron à la portée encore floue et qui pourrait avoir un impact sur la composition des cabinets ministériels : PDF iconLe secrétaire d’État sans attribution, une singularité de l’ère Emmanuel Macron.pdf

Gerald Darmanin, ministre en charge de la fonction publique, a adressé cette lettre aux agents de la fonction publique : PDF icon20170623-lettre-aux-agents.pdf

Catégorie: