Vers des mesures d’économies budgétaires dès cet été : l'austérité est en marche...

Dans l’attente de l’audit de la Cour des comptes sur les finances publiques, début juillet, le gouvernement prépare des mesures d’économies. Le Premier ministre a estimé, mardi 13 juin, qu’il existait “un risque extrêmement fort” que l’objectif de 2,8 % de déficit prévu cette année soit dépassé. L'austérité en marche ? PDF iconVers des mesures d’économies budgétaires dès cet été.pdf

Le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner, a estimé, mardi 27 juin, qu’il y aurait “des ministères prioritaires” dans le budget du gouvernement : l’Intérieur, la Justice et l’Éducation nationale. La Cour des comptes doit rendre son audit sur la situation budgétaire le 29 juin : PDF iconBudget trois cibles seront prioritaires.pdf

L’objectif d’un déficit public à 2,8 % du PIB en 2017 est jugé “hors d’atteinte” par la Cour des comptes dans son rapport d’audit des finances publiques, remis jeudi 29 juin au Premier ministre. La Rue Cambon suggère au gouvernement de réformer certains outils afin de sortir de cette spirale : PDF iconLa Cour des comptes pointe la dérive budgétaire de l.pdf

Lors de son discours de politique générale devant les députés, le 4 juillet, le Premier ministre a déclaré vouloir “stopper l’inflation de la masse salariale du secteur public” et remettre en cause certaines de ses missions. La réforme de la taxe d’habitation, redoutée par les élus locaux, est repoussée à la fin du quinquennat : PDF iconFonction publique, réforme de l’État, dépenses, collectivités l’essentiel des annonces d’Édouard Philippe.pdf

La FSU demande au contraire un Grenelle de l'Action publique : elle "a écouté avec la plus grande attention les discours du Président de la République et du Premier ministre devant le Congrès et l'Assemblée nationale. Parmi les différents sujets évoqués, il en est un qui ressort comme un leitmotiv de l'action à venir du gouvernement : la baisse des dépenses publiques avec comme corollaire une remise en cause des missions actuelles de l'État et des collectivités locales. Dans son discours, largement inspiré par l'audit de la Cour des comptes, le Premier ministre est resté dans le flou quant aux montants des différentes mesures envisagées"... La suite : ICI

Qu'il s'agisse du gel du point d'indice, du rétablissement du jour de carence ou de la hausse de la contribution sociale généralisée (CSG), les syndicats de fonctionnaires attendaient des explications du ministre de l'Action et des Comptes publics pour le premier conseil commun de la fonction publique (CCFP) du quinquennat, lundi 10 juillet. « Aucune annonce nouvelle » n'a été formulée par Gérald Darmanin, souligne un syndicaliste présent à la réunion organisée à Bercy : PDF iconHausse de la CSG.pdf

Des chiffres et surtout beaucoup de communication : le gouvernement d’Édouard Philippe a détaillé, le 11 juillet, les 4,5 milliards d’euros d’économies prévues dans chaque ministère pour contenir le déficit à 3 % du PIB pour cette année 2017, même s’il s’agit davantage d’une opération de régulation budgétaire et de jeux comptables... Peu importe, pour les agents publics, la logique est toujours la même... PDF iconGérald Darmanin ne joue pas l’apaisement dans la fonction publique.pdf

Ainsi, "le ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation participera, sur son périmètre, à l'effort national de redressement des comptes publics", selon le communiqué officiel : ICI

Le SNESUP-FSU a immédiatement réagi en indiquant que de "telles décisions sont irresponsables". "Il appelle à la rentrée l'ensemble des personnels à se mobiliser contre cette politique austéritaire dont nous découvrons avec effroi, jour après jour, les sinistres contours". Le communiqué : ICI

Un décret publié le 21 juillet liste 8 « dépenses urgentes » que le projet de loi de finances initiale avait, pour une majorité, insuffisamment budgétées. En contrepartie, un grand nombre de ministères sont mis à contribution, à hauteur de 2,8 milliards d’euros en autorisation d'engagement (AE) et 3,04 milliards d’euros en crédits de paiement (CP) : PDF iconAnnulation de crédits en série pour les ministères.pdf

 

Catégorie: