Dégat des eaux - Réunion du 19 octobre 2017

Contenu public, visible par tous.

RENDEZ VOUS INTERSYNDICAL AVEC  LA  S.G DU 19/10/2017

 

Madame la Secrétaire Générale nous a informé que :

 

- Sa Priorité est la réinstallation des services au lycée Lazard Ponticelli.

 

- Sur la question de la recherche de responsabilité et de la remise des états des locaux, l'expertise se poursuit toujours, aussi sur le délai entre le moment du sinistre et l’intervention des équipes prévenues pour réagir. Le tuyau en cause de ce sinistre va être percé aux rayons X pour connaître la cause du problème. Est ce un problème de colle ou pas.

 

- Sur la remise en état des locaux, pas de calendrier précis. Le premier étage serait l'étage le plus touché et où les travaux, les plus importants seront à réaliser.

 

- Sur l’aménagement des services (46 postes) au lycée Lazare Ponticelli, la date est prévue au retour des vacances de Toussaint. Les services concernés sont :

 

- Cellule R.H,

- MASESH,

- Service Social,

- Médecine de prévention en faveur des élèves,

- Infirmiers Conseillers Techniques.

 

Côté MASECH, le service le plus urgent à transférer est le service coordination AVS, installé provisoirement dans les salles de formation au RDJ face CASNAV.

Une partie souhaite rester sur le site du Visalto. Aucune objection de la part de la S.G.

Le déménagement se fera pendant les vacances de Toussaint.

 

Côté DVE une partie a été récemment installée côté DAJ.

 

L’expertise du lundi 16 octobre a donné quelques pistes de responsabilité ;

La structure n’a pas été touchée. Le service DSI (situé au 3ème étage) est le moins impacté. Un bureau d'études s'est chargé pour élaborer le cahier des charges pour la rénovation et pour estimer les délais des travaux. Les huissiers ont fait un rapport avec un complément de photos ce jour là, avec un 2ème constat. Les faux plafonds ont bien tenus mais dans le doute ils vont être changés.

 

Aux revendications et questionnements de FO :

 

« - Le personnel n’est pas supposé assumer les frais de cet incident,

   - Que les conditions des agents ne doivent pas être dégradés en permanence,

   - Comment peut-on attendre le même rendement avec des conditions moins bonnes      et dire ça fonctionnera comme avant,

  - Sur la date du retour à la normale, qui n’est pas toujours précise,

  - Au niveau de la DIL qui fait l’accueil et le  problème d’afflux à un seul endroit,

  - Que la situation va devenir rapidement problématique. Le CHSCTA (qui se réunit le 14) va être mis devant le fait accompli pour la délocalisation ».

 

 

La S.G a répondu :

 

Qu’elle est prête à faire le point chaque semaine pour voir les priorités. L’utilité de ces réunions est de dialoguer, d’essayer de faire du mieux possible afin que les agents puissent reprendre leurs missions. Ne souhaite en aucun cas rester au même point d’ici décembre. Il faut  assurer le service public.

On doit s’adapter à l’événement, les dégâts ont impacté notre activité mais il est normal que les conditions soient un peu dégradées ou modifiées et que les missions des agents évoluent au regard du contexte.

 

Il faut voir les problèmes, cas par cas, avec chaque service en tenant compte :

 

  • des missions du service,
  • du contexte,
  • de la période de l’année,

 

Les conditions sont modifiées et la direction en tient compte.

L’urgence actuelle est la continuité du service. Certaines personnes sont désorientées du fait qu’elles ne sont pas installées.  L’urgence est donc de les installer.

 

 

Une prochaine réunion aura lieu après les vacances de Toussaint, la date sera fixée ultérieurement.

 

 

 

Catégorie: