Crise sanitaire du Covid-19 - Fil d'actualités

- Vaccins et autotests: il faut agir rapidement !

Le SNASUB FSU revendique les accès aux vaccins et tests pour tous les personnels de l'Education! 

Ci-dessous le calendrier annoncé pour l'Académie de Paris:

- 1ère livraison (déjà réalisée ou en cours): elle permet de d'équiper en priorité les enseignants. (basée sur  60% des personnels de vos établissements , Enseignants, PERDIR, CPE, AED, Infirmiers, Administratifs). Il s'agit d'autotests de marque Abbot de 10 unités ou de pochettes de marque Roche de 5 unités.

- 2ème livraison (à venir: semaine du 17 mai): elle permet de continuer à équiper les enseignants et d'équiper les personnels non enseignants. Il s'agira d'autotests de marque Abbot de 10 unités ou de pochettes de marque Roche de 5 unités.

- 3ème livraison (à venir: semaine du 31 mai): elle permettra de finir l'équipement de 100% des personnels. Il s'agira d'autotests de marque Abbot de 10 unités.

Après la prétition sur la vaccination, rejoignez les déjà 50 000 signataires en signant  la pétition  pour donner de la force aux revendications qui y sont listées :

  • accès prioritaire à la vaccination pour tous les personnels

  • accès aux tests pour tous les personnels.

  • définition des cas contacts,

  • mise en place de mesures adaptées dès le premier cas Covid avéré (fermeture de la classe, élèves comme personnels déclarés cas contacts),

  • locaux équipés de capteurs CO2,

  • masques chirurgicaux fournis aux élèves et aux personnels,

  • classes allégées...

Vous avez commencé l’action avec nous, il est important de poursuivre et d’amplifier le mouvement. Pour cela que nous vous proposons, si vous ne l'avez pas déjà fait, de signer cette nouvelle pétition unitaire .

 

-PERSONNELS VACCINÉS =écoles, collèges, lycées ouverts en toute sécurité !

-Signez la pétition pour une campagne de vaccination urgente .

 

- Situation sanitaire dans l'Académie : les chiffres mis à jour chaque mois peuvent être consultés ici

 

- Application du cadre sanitaire :

- Foire aux questions du Ministère de l'E.Nationale - Mise à jour au 7 mai du document mis en ligne par le Ministère.

- Foire aux questions du Ministère de la Transformation et  de la Fonction Publique- Mise à jour au 3 mai

- Liste actualisée des personnels considérés comme vulnérables et pouvant bénéfier d'ASA, télétravail ou aménagement des conditions de travail

 

- Le Recours au télétravail:  les documents mis en ligne par l'Académie de Paris

PDF iconguide_tt_volume_1_vf.pdf

PDF iconguide_tt_volume_2_vf.pdf

Le SNASUB FSU souhaite que ce sujet soit abordé pour les EPLE voir le compte rendu du CHSCTA du 8 avril:

 

- Suppression du jour de carence :

Depuis le 10 janvier 2021 jusqu’à 31 mars 2021, il n’y a plus de jour de carence pour les arrêts maladie liés au Covid. Mais pour bénéficier de cette suspension du jour de carence, il faut entreprendre une démarche spécifique.

Le gouvernement a enfin à nouveau suspendu le (ou les) jours de carence, mais uniquement pour la contamination au coronavirus. Le SNASUB-FSU demandait depuis de nombreux mois, a minima, cette suspension pour favoriser l’isolement des personnes atteintes de la Covid, même asymptômatiques, sans quelles soient injustement pénalisées financièrement.
Cette mesure est indispensable, même si parallèlement le SNASUB, avec la FSU demande la suppression du jour de carence pour tous les congés maladie.
Pour le SNASUB et la FSU, cette mesure est aussi insuffisante car pour l’instant limitée dans le temps (jusqu’au 31 mars) et n’a elle pas été accompagnée d’une suspension du décompte des arrêts maladie covid dans les droits à congé maladie ordinaire (CMO) à traitement plein (90 jours sur 12 mois). La ministre de la Fonction publique a rejeté l’amendement de la FSU qui aurait permis cette suspension du décompte des CMO alors que pour les salariés du privé les congés maladie covid ne sont pas décomptés de leurs droits à congés maladie indemnisés.

La démarche à suivre: 

Pour être en isolement ou en arrêt maladie Covid sans prélèvement d’un jour de carence il faut obtenir, selon le cas, un certificat d’isolement ou un arrêt maladie dérogatoire en se connectant sur le site https://declare.ameli.fr/
Attention, pour les agents de la Fonction publique, le placement en arrêt maladie dérogatoire n’intervient que lorsque l’agent est testé positif au Covid.  Il faut donc bien distinguer la période d’isolement en l’attente du résultat d’un test RT-PCR et l’arrêt maladie-covid:
La période d’isolement en cas d’identification en cas contact à risque de contamination par l’assurance maladie ou/et de symptômes évoquant l’infection à la Covid-19 doit être couverte par une autorisation spéciale d’absence.

Quelle est votre situation ?
1. vous avez été contacté par l’assurance maladie qui vous a identifié comme cas contact à risque,
2. vous avez des symptômes évoquant la Covid-19, et vous ne pouvez pas poursuivre votre activité en télétravai
Connectez-vous sur le site https://declare.ameli.fr/
Choisissez une rubrique : «  service cas contact » ou « service isolement ».
« Initialisez » votre demande pour obtenir un récépissé justifiant votre isolement.
Envoyez immédiatement ce récépissé à votre chef d’établissement ou de service pour être placé en autorisation spéciale d’absence. En fonction des situations locales, il peut être utile de demander l’envoi par mail d’ une attestation d’exercice, pour pouvoir bénéficier d’une priorité de traitement du test PCR.
Faites-vous tester :
1. si vous êtes identifié comme cas contact par les autorités sanitaires, respectez le délais qui vous est signifié par les autorités dès lors qu’il dépasse les 48 heures.
2. si vous êtes symptomatique, la direction générale de la Fonction publique a fixé un délais de deux jours pour réaliser ce test (test RT-PCR ou antigénique). 

Conseil : gardez tous les documents pouvant attester de vos démarches.

Une fois le résultat du test obtenu, poursuivez votre démarche sur le site de l’assurance maladie et enregistrez le résultat du test.
Si le test est négatif la période d’isolement prend fin et vous devez retourner travailler dans votre service ou votre établissement.
Si le test est positif, le site de l’assurance maladie vous permet d’éditer un arrêt maladie dérogatoire qui n’est pas soumis au jour de carence (pour les congés pris entre le 10 janvier et le 31 mars, jusqu’à publication d’un nouveau texte).

Remarque : si un numéro de SIRET vous est demandé à un moment de votre démarche, celui-ci figure sur votre buletin de paie.

Ces démarches administratives en vue d’obtenir un certificat dérogatoire suspendant le jour de carence ne se substituent pas à la consultation d’un médecin, notamment en cas de symptômes.